Suivez nous sur facebook

Lettre d’info du mois de mai 2006

lundi 1er mai 2006

Le mois d’avril à été riche en émotion. L’international nous demande… (Que des devis pour le moment, mais c’est déjà ça !!!). L’autre pays du fromage semble être fortement intéressé par notre spectacle poétique « Trois ». Vivement que l’on se lasse de nos futures longues tournées internationales. Au mois d‘avril, nous avons aussi trouvé un bon remède pour nous réconcilier avec l’humanité : une résidence d’une semaine au « club » de la Friche et de la Sardine à Douarnenez. Un accueil incroyable, des gens fous, une bouffe extraordinaire, des lits douillets, un festival des plus sympathiques, enfin bref, le pied !!! Ca donne envie de créer un spectacle tous les ans. (Vous pouvez suivre en images notre résidence de Douarnenez ci-dessous).

AGENDA

  • Du 2 au 13 mai : résidence officieuse à Plouguerneau pour le spectacle « Trois ».
  • Du 15 au 26 mai : Résidence officielle à Taulé pour le spectacle « Trois » avec le Fourneau (Scène conventionnée Arts de la rue)
  • Le 19 mai : expérimentation publique de « Trois » à Penzé (19h12)
  • Le 24 mai : expérimentation publique de « ’Trois » à Taulé (18h18)
  • Le 27 mai : Sortie de fabrique de « Trois » à Plouézoch dans le cadre du Mai des Arts (à 20h32 et 22h32)

FABRICATION D’UNE MARIONNETTE : EPISODE IV

Si vous manquez d’inspiration, prenez votre voiture et allez sillonner les routes de votre bled. Le meilleur moment pour votre quête, est la nuit. Pourquoi la nuit ? Et bien c’est simple : un artiste a besoin d’isolement pour créer, et la nuit est un moment propice à la création, de plus vous pourrez faire des rencontres intéressantes qui vous inspirent. La première marionnette du théâtre de la Greluche a été trouvée sur une route de campagne : « une vieille bourge avec un manteau en lapin véritable a sauté sur mon pare choc, j’ai juste eu le temps de voir ses yeux rouges imbibés de St Emilion 95. Un petit secret de marionnettiste, les peaux sont plus faciles à travailler si elles sont trouvées la nuit, et là ne me demandez pas pourquoi, c’est comme ça et c’est tout ! Non mais chez qui !!! » commente le directeur artistique du théâtre de la Greluche, les yeux imbibés de Rhum de la Martinique.

Notre résidence à Douarnenez en Image…

L’usine désaffectée dans laquelle nous avons passé une semaine
Guillaume attentif au metteur en scène, et bien sûr Jack notre fameux crooner
La friche : Le local « des arts dînent à l’huile »
Le chap
Le poulet
Un petit déj. sur le port, le top !
Première expérimentation publique !
Les Greluches
Merci aux « arts dinent à l’huile ». Merci Yuna

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Mentions légales