Suivez nous sur facebook

Une de plus en Estonie, en Pologne, en Suède et au Danemark.

mercredi 18 janvier 2012

Après l’Asie en 2010, l’Europe du nord-est en 2011. Avant de prendre l’avion pour l’Estonie, nous voilà partis pour les Pays-Bas en fourgon. Cela fait quelques années que nous tournons dans l’autre pays du fromage. Peu de festivals hollandais sortent du lot : les "animations" sont juste là pour faire vendre des saucisses. Nous avons donc rebaptisé ce festival "la fête de la SAUCISSE".

Après deux représentations sans heurt, un démontage expédié, nous reprenons notre fourgon direction L’aéroport Paris Charles De Gaulle. Pas de salutations aux organisateurs (Ce n’est pas par manque de politesse, mais ces messieurs étaient partis bien avant nous !!!)

Une petite pause café de 10 minutes dans un fast food de Faches Tumesnil (commune non-bourgeoise de la banlieue lilloise), juste le temps de se faire braquer le fourgon (ET MER… !!!). Résultat : vol de matériel, caméra, appareil photo, GPS, auto-radio… Mais surtout, ce put… "bip"… de petit… "bip" d’enf…"bip" nous a piqué nos sacoches avec tous nos papiers.

Pas de papiers, pas de billets d’avion. Pas de billets d’avion, pas d’Estonie…Palpitations, envies de meurtre… on se résonne ensuite : on appelle juste les assurances, les banques, l’aéroport, les parents, les amis. Tout le monde doit être au courant du traumatisme causé par ce petit vol !

Etape suivante : le commissariat. Trois heures d’attente dans le hall, déposition devant un gendarme des plus courtois (il faut le noter car ce n’est pas si courant dans notre pays).

Une nuit dans un hôtel minable de Lille.
A ce moment de l’histoire, nous disons au revoir à l’Estonie en nous traitant de loosers toutes les 10 secondes.

7h30… le téléphone sonne… "Allo… Oui, je suis Guillaume Chave…d’accord… sur un Parking… Faches Tumesnil… on arrive dans cinq minutes".

Ô Miracle : deux femmes de ménage ont retrouvé dans les poubelles nos sacoches… et nos papiers ! VIVA ESTONIA !

10H : contre-déposition au commissariat de l’aéroport pour expliquer que nous ne sommes pas les voleurs des papiers présumés volés la veille…
12H : Nous voilà dans l’avion pour Tallinn. On n’y croyait plus.

Tallinn : un accueil incroyable, un hôtel luxueux, des chambres individuelles, une vieille ville somptueuse ( ça nous change après les fâcheux événements de Fache tumesnil). Nous avons l’honneur de jouer sur la place Vabaduse Väljak (Place de la Liberté). Le dernier jour, Ingra et Alice, nos hôtesses, nous font visiter leur ville et nous racontent des histoires incroyables dont celle de cette allumette qui en coinçant l’ascenseur de l’antenne radiophonique empêcha les russes de prendre le pouvoir médiatique. Elles évoquent aussi avec beaucoup d’émotion la révolution chantante.

Nous quittons, le cœur serré, un pays qui nous a charmés en 3 jours.

Notre périple se poursuit en Pologne, à Cracovie. Le festival est organisé par le KTO théâtre (Prononcer "KaTéO" et non pas "KaTo" !). Un gros festival avec des compagnies du monde entier ( Ukraine, Russie, Roumanie, Espagne, France…) et, dans de nombreux spectacles, des musiques et des voix françaises : Tiersen, Edith Piaf, Charles Aznavour. Le charme français agit toujours ! Quant à nous, c’est le charme espagnol de l’illustre clown Léo Bassi qui nous emporte. Nous ne vous parlerons pas de la Vodka, car nous n’en avons pas bu, du moins nous n’en avons aucun souvenir..

La tournée en Suède et au Danemark aura été l’une des plus difficiles : 28 heures de route en deux jours ! Deux représentations par jour dans une dizaine de villes ! Peu de rencontres, pas même avec les organisateurs, mais des kilomètres, des montages et démontages… Deux belles surprises cependant sur cette tournée : le sauna en Suède avec vue sur le Danemark (Merci Nermina), et la découverte du quartier Kristiana à Copenhague.

Et pour clôturer la saison, un festival qui nous a tous les trois emportés très loin, des gens qui nous ont accueillis comme des amis, de très beaux spectacles, un public incroyable… le festival de Moulins en Bretagne : "les Désarticulés". Un grand merci à Didier et à son équipe.

Des projets pour 2012 ? La Guyane, Copenhague, et peut-être une tournée en roulotte au Danemark….

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Mentions légales